S’enregistrer   FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Profil   Se connecter pour vérifier ses messages privés   Connexion

AR DRONE PREMIER JOUR

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE SUR LES ORBES - CONTACTS TEMOINS ENQUETEURS CHERCHEURS Index du Forum » QUESTIONS A L'ETUDE DU FORUM ET EXPERIENCES PHOTOGRAPHIQUES » ECOLE DE PILOTAGE ET CONSEILS DES DRONES DU R.D.O. Sujet précédent :: Sujet suivant  

AR DRONE PREMIER JOUR
 MessagePosté le: Dim 10 Avr - 21:47 (2011) Répondre en citant  
Message
  Adama RDO75
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 28 Déc 2007
Messages: 11 774
Localisation: Au delà de l'horizon des événements de l'invisible et contrée énigmatique d'Hélam









Le drone dans sa boite.











Le drone avec son carénage de protection 











Le logement de la batterie montée sur amortisseurs en mousse en cas de chute.









Gros plan de la zone de logement batterie (1h30 de chargement la première fois, environ 50 minutes pour les autres charges)







Zoome sur l'un des mécanismes d'un des rotors, c'est impeccable, et finitions exemplaires









Autre détail des mécanismes d'entrainement des rotors.









Le drone en configuration d'intérieur, il ressemble à un gros insecte.







Agrandissement sur la camera frontale avec capteur CMOS, l'image est superbe et le tout est sensible à nos phénomènes.





Photos montrant les feux de position en position de pré-décollage :



ROUGE : le décollage est imminent 























VERT : DANS UNE SECONDE L'AR DRONE VA DECOLLER ET SE PLACER AUTOMATIQUEMENT A UN METRE DE HAUTEUR 









Les rotors tournent à plein régime, cela déplace un gros courant d'air, alentour des objets s'envolent !!!





Sur la tablette de pilotage, on voit en direct ce que voit le drone, les cameras du drone sont nos yeux et l'impression est tout à fait géniale.











Chers Membres des forums du R.D.O.,





Nous vous l’avions annoncé voici un an : l’arrivée du drone en utilisation dans nos enquêtes de terrain, eh bien c’est fait. Un AR DRONE est opérationnel depuis le soir du vendredi 9 avril 2011.



Qu’est-ce qu’un AR DRONE? C’est un appareil bourré de haute technologie au croisement de plusieurs domaines : le modélisme, la vidéo et la photo, la réalité augmentée. Il se pilote depuis trois appareils possibles : un IPHONE, un IPOD, ou un IPAD.



L’AR DRONE embarque un système WI FI ad hoc sécurisé d’une portée de 50 mètres. Le drone génère donc son propre WI FI est aucun routeur (box, etc.) n’est nécessaire pour le faire fonctionner.



Il possède deux camera intégrant des capteurs CMOS performants et grand angle. Les cameras sont parfaitement adaptée à la recherche d’orbes, et de phénomènes connexes. Elles sont très sensibles.



L’une des cameras est placée en position frontale, l’autre camera est placée en position ventrale, ce qui permets d’avoir une vision «tout azimut» depuis le drone. Comme sur un caméscope il est possible de prendre des photos pendant que les camera «tournent». Ces cameras sont aussi «vos yeux» qui permettent de piloter l’appareil depuis le sol.



Un retour vidéo est assuré par l’un des supports de pilotage, et/ou sur un PC ou un MAC.



Il est possible de programmer des hauteurs de navigation qui sont pris en charge par l’I.A. du Drone, et mieux, il possède également un pilote automatique pour gérer les situations d’urgence comme le «décrochage» où le besoin d’un atterrissage  d’urgence.



Le maintien en altitude est géré par un ingénieux altimètre à ultrason d’une portée de 6 mètres. Cet altimètre nécessite de compenser des pertes d’altitude possible lorsque l’on change de niveau de sol. Par exemple : le drone vole à 10 mètres à la vitesse de 18 km/h, au bout de ces 10 mètres il y a un vide, un dénivelé important qui possède une profondeur de 15 mètres. Le drone va alors chuter (mais contrôlé par le pilote automatique) jusqu’à ce qu’il retrouve les fameux 6 mètres aux ultra sons. Pour éviter cette chute «contrôlée», il faut anticiper le mouvement en plaçant le manche à balais virtuel en position «montée». De cette manière le drone ne plongera pas et montera encore plus haut, soit à une altitude de 16 mètres.





J’ai procédé à quelques essais aux alentours de 1h du matin en appartement, mais je dois dire que l’appartement n’est pas trop adapté... La bête est très nerveuse, vous n’avez pas entre les mains une 2 CV mais une voiture de course. Quand les 4 moteurs se sont mis en route, entraînant les 4 rotors bi pales, oups... bonjours l’effet de souffle... Tout s’est envolé autour de l’appareil. C’est puissant rien à dire, cette puissance est nécessaire en plein air pour contrer le vent par exemple. Cependant le drone est léger, il n’est pas fait pour affronter une tempête de vent, mais plutôt une brise.



L’Orbocoptère est monté automatiquement et «instantanément» à 1 mètre attendant «les ordres» pour le piloter. Une fois de plus «c’est puissant». Une fois en l’air, le drone autorise 3 mouvements fondamentaux que les passionnés de modélisme et/ou les pilotes d’avions connaissent bien : le «Pitch» (tangage), le Roll (Roulis) et le Yaw (Lacet). Ces mouvements fondamentaux permettent de piloter le drone comme un avion et un hélicoptère tout à la fois. Ces drones à multi rotors sont en quelques sortes des hybrides quelque part entre avion et hélicpotère, mais infiniment plus maniable.



Mais j’ai du arrêter les essais en appartement, car cela limite les possibilités du drone en raison de l’encombrement du dit appartement.



Demain j’irai faire des essais en plein air pour goûter à la totalité des manoeuvres possibles et du vol avec l’AR DRONE.



Côté pilotage disons le tout de suite quelqu’un qui n’a jamais fait de modélisme ou qui n’a jamais piloté d’avion qu’il soit virtuel ou réel, aura beaucoup de mal au départ à piloter le drone.



Malgré le fait qu’il soit vendu comme «vol en main», il est quand même difficile pour un débutant d’autant plus qu’il faut régler la sensibilité de l’accéléromètre de l’IPHONE, de l’IPOD ou de l’IPAD. Sans cela, votre drone ira se crasher directement. Heureusement il possède un carénage solide anti-choc et les commandes à bord du drone sont montés sur des amortisseurs en mousse. Du coup il est aussi une machine très résistante qui ne crains pas trop les «écrasements» au sol. Il faut aussi régler la puissance du drone selon l’emploi, intérieur, extérieur, par vent ou sans vent. 



Il peut monter à 50 mètres d’altitude ce qui est pas mal du tout, par exemple utilisé dans des terrains où sont des Crops Circles, l’orbocoptère pourrait donner des photos d’ensemble fort précieuses, plus besoin de montgolfière ou de payer un pilote privé pour faire des photos de C.C. vu du ciel. Vous pouvez les survoler en toute quiétude et même suivre les motifs du C.C. bien mieux qu’avec un avion conventionnel. 



Le drone possède une petite boite noire qui enregistre toutes les opérations de vol que vous lui faites faire, il faut veiller à vider cette «boite noire» pour ne pas encombrer ensuite la mémoire de l’appareil.



Le drone possède aussi des feux de positions rouges et vert.



Rouge au sol, vert en vol.



Avec l’arrivée des drones au R.D.O. nous accomplissons notre révolution technologique, et lors de nos enquêtes nous aurons des documents d’une grande valeur, exceptionnel, vu du ciel.  A quoi peuvent ressembler vu d’en haut des BVI? Des BVI peuvent elles être photographié en l’air et non plus au sol? Quelle est leur superficie exacte vu du ciel. Voler de concert avec des orbes, dresser des cartes vu du ciel, explorer des zones avec deux yeux électroniques acérés, voir des C.C. dans leur ensemble avec facilité, explorer les pièces abandonnées d’une maison ruinée, entrer dans des souterrains, etc. Les applications sont infinies.









LES DIFFERENTES PHASES DU VOL EN APPARTEMENT :









Le drone commence à se soulever de la table







Elévation 







Côté pilotage: un roulis et un tangage et le drone prend une oblique à grande vitesse... oups... je crains pour les bibelots dans l'appartement...



Il monte très rapidement la "bestiole" est très nerveuse.







C'est impressionnant ce drone à l'allure d'un OVNI vu ainsi... il a des lignes furtives ...











Vol en "point de station" 











Autre essais de décollage vertical avec stabilisation à 1 mètre.



















A environ 1,5 m du sol.





Donc demain essais en plein air....





C'est très prometteur.





Fraternellement








_________________





Publicité
 MessagePosté le: Dim 10 Avr - 21:47 (2011)  
Message
  Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?



Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE SUR LES ORBES - CONTACTS TEMOINS ENQUETEURS CHERCHEURS Index du Forum » ECOLE DE PILOTAGE ET CONSEILS DES DRONES DU R.D.O.

Page 1 sur 1
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Montrer les messages depuis:

  

Sauter vers:  


Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2016 phpBB Group Traduction par : phpBB-fr.com
Xbox Xtreme by Scott Stubblefield